Panzoult - Coulaine

Ce domaine s'est appelé: Coleines (1259), Collaines (1544), Colaines Mainfrette (1557, rôle de l’arrière-ban de Touraine), Coulaines (1639, rôle des fiefs de Touraine, rôle de Chinon), Coulaine ou Coulaines (XVIIIe siècle, Archives départementales), Coulaines (XVIIIe siècle, carte de Cassini), Coulaine (1795, Archives départementales, Biens nationaux), Coulaine (1831 et 1967, cadastre).
Cet ancien fief relevait de la châtellenie de L'Île-Bouchard, à foi et hommage-lige et 9 sols d'aides. En 1484, il appartenait à Jean Rochelle, écuyer; en 1490, à N. de la Châteigneraie, marié à Antoinette Rochelle, fille de Jean; en 1520, à Jacques de Craon, écuyer, marié à Marie de la Chateigneraie (Jacques de Craon était fils de Michel de Craon, seigneur de Chavare, en Savoie, et de Michelle de Berghes); en 1557, à Henri de Craon, gouverneur de L'Île-Bouchard, qui épousa Françoise Clerembault; en 1600, à Claude de Craon, fils de Henri; en 1771, à N. Barjot de Roncée; en 1790, à Jean-Marie-Louis Le Bascle d'Argenteuil.
La famille de Craon, qui a possédé Coulaine, n'a aucun rapport avec les de Craon, seigneurs de Sablé. Originaire de Savoie, où elle était au service de la maison de ce nom, elle vint s'établir, vers 1500, dans les environs de L'Île-Bouchard.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire