Chezelles - La Vrillère

Ce domaine s'est appelé: La Vrillière (1484 et 1614, Archives départementales), La Vrillière (1639, Rôle des fiefs de Touraine, rôle de Chinon), La Vrillère (1674, Archives départementales), La Vrillière (1675, Archives départementales), La Vrillère (XVIIIe siècle, Carte de Cassini), La Vrillère (1791, acte notarié), La Vrillère (1833 et 1965, Cadastre). Il faisait partie de l'ancienne paroisse de Lièze.
Cet ancien fief relevait de Franc-Palais à foi et hommage simple et un gant blanc de franc-devoir. En 1484, il appartenait à la veuve de Guillaume de Rigny; en 1614, à Charles de Rigny; en 1673, à François de Rigny; en 1675, à Jean de la Motte.

Athée-sur-Cher - La Boulaye

Ce lieu s'est appelé La Boulaye: en 1776 (acte notarié), au XVIIIe siècle (Carte de Cassini), en 1826 (Cadastre), en 1947 (Cadastre).
Selon un acte de 1776, il était un fief relevant du prieuré de Bono.

Saint-Cyr-sur-Loire - La Clarté

Ce lieu s'est appelé La Clarté: en 1724 (acte notarié), au XVIIIe siècle (Carte de Cassini), en 1813 (Cadastre), en 1972 (Cadastre).
Il relevait censivement du fief de Bezay et de l'abbaye de Marmoutier. En 1568, elle appartenait à Jehan Beugnoux, qualifié de sieur de La Clarté.

Azay-sur-Cher - Le Vivier

Ce domaine s'est appelé: Meginacum et Magniacum (1127, charte de Foulques, comte d'Anjou), Capella Pissonnelli (XIIe siècle), Pesseoison (1706), Pisseoison (XVIIIe siècle, Carte de Cassini), Pisse-Oison (1820, Carte de l’État-major), Les Viviers (1826, Cadastre), Le Vivier (1960, Cadastre).
Au XIIe siècle, il y existait une chapelle qui était desservie par deux prêtres, dont l'un se nommait Jousseaume. En 1125, Foulques, comte d'Anjou, donna à ce dernier la terre du Grais pour y bâtir un prieuré. Pisse-Oison relevait de la châtellenie d'Azay.

Monts - Les Fleuriaux

Ce lieur s'est appelé: Fleuriot (XIIIe siècle, prieuré de Rançay); Les Fleuriaux (XVIIIe siècle, Carte de Cassini), Les Fleuriaux (1823 et 1937, Cadastre).
En 1789, le moulin appartenait à Pierre de Villeneuve, seigneur du Breuil. Le meunier de cette époque était Pierre Pichard.

Le Grand-Pressigny - Les Ferrus

Ce lieu s'est appelé: Les Ferrus (XVIIIe siècle, Archives départementales), Les Ferus (XVIIIe siècle, Carte de Cassini), Les Ferrus (1812 et 1968, Cadastre).
Il relevait de la baronnie du Grand-Pressigny.

Sonzay - La Brosse

Ce domaine s'est appelé: La Brosse (1773, acte notarié), Les Brosses (1788, Archives départementales), La Brosse (1828 et 1950, Cadastre).
Il relevait du fief des Gaudières et de la prévôté d'Oé. De 1452 à 1704, il fut la propriété de la famille Charbonnier. La Brosse est ensuite achetée par le marquis de Villandry, acquéreur trois ans auparavant du château voisin de Cartes. En 1911, le manoir devient la résidence du fils de Casimir de la Rüe du Can.

Souvigné - Le Tremblay

Ce lieu s'est appelé: Tremblay (XVIIIe siècle, Carte de Cassini), Le Tremblay (1809 et 1935, Cadastre).
Il n'a pas d'historique connu.

Saint-Ouen-les-Vignes - Les Mânières

Ce lieu s'est appelé: Les Mânières (1811, Cadastre), Les Masniers (1885, acte notarié), Les Mânières (1934, Cadastre). Il ne figure pas sur la carte IGN de 1958.
Il n'a pas d'historique connu.