Dierre - Villiers

Historique du nom: Villiers (1635, Archives 37, E30), Villiers (1639, Rôle des fiefs de Touraine, rôle d’Amboise), Villiers (vers 1740, Archives 37, C633, Etat du domaine d’Amboise), Villiers ou Cottereau (vers 1775, Archives 37, A7), Le Grand Villiers (1779, Archives 37, E30), Villiers (XVIIIe siècle, Carte de Cassini), Villiers (1799, Archives 37, 1Q472, Biens nationaux), Villiers (1820, Carte de l'état-major), Villiers (1823, Cadastre), Villiers (1954, Cadastre), Villiers (2014, Carte IGN).
Ce fief, relevant de l'abbaye Saint-Julien de Tours, avait, en 1639, un revenu annuel de 60 sols. Le 26 février 1635, François Chapelle, écuyer, le vendit à Thomas Héron. Le 21 mars 1766, Nicolas-Charles Malon de Bercy le vendit à Étienne-François, duc de Choiseul-Amboise. En 1793, il fut vendu comme bien national sur Marie-Louise-Adélaïde de Bourbon-Penthièvre, veuve de Philippe d'Orléans.

Crouzilles - Villiers

Historique du nom: Villiers (1500, Dom Housseau), Villiers (1639, Rôle des fiefs de Touraine, rôle de Chinon), Villiers (1751, acte Georget/Tours), Villiers (XVIIIe siècle, Carte de Cassini), Villiers (1830, Carte de l'état-major), Villiers (1832, Cadastre), Villiers (1960, Cadastre), Crouzilles (2013, Carte IGN).
En 1639, ce fief avait un revenu annuel de 26 livres. En 1500, il appartenait à Jacques Turpin; en 1684, à Samuel Perillault.

Bléré - Le Petit-Villiers

Historique du nom: Territorium de Villeriis (1248, 1316, Archives 37, H, Charte de Saint-Julien de Tours), Le Petit Villiers (1737, Archives 37, C633), Petit Villiers (1820, Carte de l'état-major), Petit Villiers (1826, Cadastre), Petit Villiers (1847, acte Robin/Tours), Le Petit Villiers (1967, Cadastre), Le Petit-Villiers (2014, Carte IGN).
Ce fief relevait du château d'Amboise. En 1241, il appartenait à Jean de Villiers, écuyer; en 1737, à Nicole-Françoise Collin, veuve de Jean Taschereau; en 1760, à Gabriel Taschereau.

Thilouze - La Villière

Historique du nom: La Vilière (1712, Archives 37, E1), La Villiere (XVIIIe siècle, Carte de Cassini), La Villière (1814, Cadastre), La Villiere (1820, Carte de l'état-major), La Villière (1950, Cadastre B), La Villière (2014, Carte IGN).
Ce domaine relevait du fief de Thilouze. Le 25 juin 1712, Pierre Fresson le vendit à Michel Serreau.

Le Petit-Pressigny - Villevert

Historique du nom: Villevert (XVIIIe siècle, Archives 37, G5), Vilvert (XVIIIe siècle, Carte de Cassini), Villevert (1813, Cadastre), Villevert (1814, Décret impérial, Archives nationales), Villevert (1820, Carte de l'état-major), Villevert (1946, Cadastre), Villevert (2013, Carte IGN).
Ce fief devait foi et hommage simple à l'archevêque de Tours, et 2 livres de cire par an. Il a fait partie de l'ancienne commune de Saint-Michel-du-Bois.

Saint-Bauld - Villeret

Historique du nom: Villeray (1528, Dom Housseau), Villerette (XVIIIe siècle, Carte de Cassini), Villeret (1794, Archives 37, 1Q224, Biens nationaux), Villeret (1820, Carte de l'état-major), Villeret (1826, Cadastre), Villeret (1939, Cadastre), Villeret (2013, Carte IGN).
En 1528, ce fief appartenait à Denis Riault; en 1765, à Charles-Yves Thibault, comte de la Rivière; en 1791, aux marquis de Lusignan et de la Fayette.

Paulmy - Villeret

Historique du nom: Villeret (1757, Archives 37, G78, Lettres Patentes d’érection de la paroisse de Paulmy en collecte indépendante), Villeret (1784, Archives 37, 181B1), Villeret (XVIIIe siècle, Carte de Cassini), Villeret (1812, Cadastre), Villeret (1820, Carte de l'état-major), Villeret (1939, Cadastre), Villeret (2013, Carte IGN).
Ce domaine a fait partie de la commune de Neuilly-le-Brignon dont il fut détaché, le 2 septembre 1757, pour être réunie à celle de Paulmy.

Pocé-sur-Cisse - Villeret

Historique du nom: Villeray (1559, 1582, 1588, 1605, 1619, Archives d’Amboise, Notre-Dame en Grève et Saint-Florentin), Villeroy (1630, Archives d’Amboise, Notre-Dame en Grève et Saint-Florentin), Villeray (1632, 1665, 1671, Archives d’Amboise, Notre-Dame en Grève et Saint-Florentin), Villeray (1675, 1679, Archives 37, C555, C603, C651), Villeray (1796, Archives 37, 1Q455, Biens nationaux), Villeray (1804, acte Guiot/Noizay), Villeray (1809, Décret impérial, Archives nationales), Villeray (1809, Cadastre), Villeray (1820, Carte de l'état-major), Villeret (1935, Cadastre), Villeray (2013, Carte IGN).
Ce fief relevait du château d'Amboise. En 1559, il appartenait à Jacques Rouer; en 1582, à François Rouer, valet de chambre de Monsieur, frère du roi; en 1619, à Jacques Rouer, valet de la garde robe de la reine; en 1675, à Louis Rouer, écuyer, premier conseiller au conseil souverain de la Nouvelle-France; en 1679, à François Rouer.

Chanceaux-sur-Choisille - Le Villeray

Historique du nom: Villaredum (939, Dom Housseau), Villay (1736, acte Gripouilleau/Notre-Dame-d’Oé), Villeray (1772, acte Gaudin/Tours), Villeray (1791, Archives 37, Q300, Biens nationaux), Villeray (1794, acte Juge/Tours), Le Villerai (1814, Cadastre), La Villeray (1820, Carte de l'état-major), Le Villeray (1937, Cadastre), Le Villeray (2014, Carte IGN).
Cette ancienne propriété de l'abbaye Saint-Julien de Tours fut vendue comme bien national, avec le moulin de Chanceaux, le 20 janvier 1791, pour 132.000 livres.

Louestault - Vilprovel

Historique du nom: Villa Prouvelle (XIIIe siècle, Archives 37, G, Trésorerie de Saint-Martin de Tours), Ville provelle (XVIIIe siècle, Carte de Cassini), Vilprovel (1820, Carte de l'état-major), Vilpovel (1834, Cadastre), Vilpovel (1933, Cadastre), Vilprovel (2013, Carte IGN).
Ce domaine est une ancienne dépendance de la châtellenie de Louestault.

Saint-Branchs - Villeprée

Historique du nom: Villeprée (1688, Archives 37, G68), Villepré (XVIIIe siècle, Carte de Cassini), Ville Prée (1820, Carte de l'état-major), Ville-Prée (1824, Cadastre), Villeprée (1953, Cadastre A5), Villeprée (2014, Carte IGN).
Ce domaine relevait censivement de la châtellenie de Saint-Branchs selon une déclaration féodale du 18 mars 1688.

Cigogné - Villepou

Historique du nom: Villepou (1773, acte Thenon/Tours), Villepou (XVIIIe siècle, Carte de Cassini), Vilpoux (1791, Archives 37, 1Q14, Biens nationaux), Villepou (1820, Carte de l'état-major), Villepou (1823, Cadastre), Villepou (1933, Cadastre), Villepou (2014, Carte IGN).
Ce domaine appartenait à la collégiale Saint-Martin de Tours sur laquelle il fut vendu comme bien national, le 6 juillet 1791, pour 6.100 livres.

Montreuil-en-Touraine - Les Villepins

Historique du nom: Terra de Villa Pein (1040), Villepain (1547, Archives 37, C, Aveu), Villepain (1639, Rôle des fiefs de Touraine, rôle de Château-Renault), Les Vilpins (XVIIIe siècle, Carte de Cassini), Le Grand Vilpain (1791 , Archives 37, 1Q14, Biens nationaux), Le Grand Villepain (1797, acte Renou/Saint-Ouen-les-Vignes), Les Vilpins (1820, Carte de l'état-major), Les Vilpins (1833, Cadastre), Le Grand Villepain (1853, acte Faucheux/Vouvray), Le Grand Villepain (1899, acte du Tribunal de Tours), Les Grands Villepins (1925, acte Chauvin/Tours), Les Grands Villepins (1934, Cadastre), Les Villepins (2013, Carte IGN).
Ce fief relevait de Château-Renault. Il appartenait à l'abbaye de Fontaine-les-Blanches sur laquelle il fut vendu comme bien national, le 16 novembre 1791, pour 26.600 livres.

La Roche-Clermault - Villeneuve

Historique du nom: Villa Nova (994), Villa Nova (1022, Livre noir de l’abbaye Saint-Florent de Saumur), Villeneuve (XVIIIe siècle, Carte de Cassini), Villeneuve (Décret du 24 juin 1792 de la Convention nationale et Arrêté du district de Chinon du 14 décembre 1792, Archives 37, L), Villeneuve (1820, Carte de l'état-major), Villeneuve (1837, Cadastre), Villeneuve (1957, Cadastre), Villeneuve (2013, Carte IGN).
Vers 1022, le nommé donna ce domaine à l'abbaye Saint-Florent de Saumur. Ce lieu a fait partie de l'ancienne commune de Parilly.

Monnaie - Villeneuve

Historique du nom: Villeneuve (1596, Archives 37, H254), Ville Neuve (XVIIIe siècle, Carte de Cassini), Villeneuve (1818, Cadastre), Villeneuve (1820, Carte de l'état-major), Villeneuve (1944, Cadastre), Villeneuve (2014, Carte IGN).
Ce fief relevait du Plessis-Auzouer, à foi et hommage simple. En 1679, il appartenait à Philippe de Beufvier; en 1716, à René Peltereau; en 1744, à Pierre Peltereau, tanneur à Château-Renault, qui rendit aveu le 20 février.

Crouzilles - Villeneuve

Historique du nom: Villeneuve (1642, Archives 37, C621), Villeneuve (XVIIIe siècle, Carte de Cassini), Villeneuve (1820, Carte de l'état-major), Villeneuve (1832, Cadastre de Mougon), Villeneuve (1833, Ordonnance royale, Archives nationales), Villeneuve (1864, acte Scoumanne/Tours), Villeneuve (1960, Cadastre), Villeneuve (2013, Carte IGN).
En 1642, ce domaine appartenait à Samuel de Chezelles. Il a fait partie de l'ancienne commune de Mougon.

Pernay - Villenelle

Historique du nom: Villenelle (1639, Rôle des fiefs de Touraine, rôle de Maillé), Villenelle (1700, acte Leperlier/Pernay), Villenelle (1741, acte Pineau/Luynes), Villenelle (1762, Archives 37, 2C, Luynes), Villenevelle (1787, acte Guillaume/Paris), Villenelle (XVIIIe siècle, Carte de Cassini), Villenelle (1820, Carte de l'état-major), Villenelle (1828, Cadastre), Villenelle (1845, acte Bouet/Sonzay), Villenelle (1940, Cadastre), Villenelle (2013, Carte IGN).
Ce fief, sans justice, relevait, à foi et hommage simple, du château de Luynes. En 1741, il appartenait à Isaac Falaiseau, demeurant à Paris, qui rendit hommage le 5 mai; en 1762, à Étienne Falaiseau, chevalier, qui rendit hommage le 6 juillet.

Vernou-sur-Brenne - Villemereau

Historique du nom: Villa Merineris (IXe siècle, Recueil des Historiens des Gaules), Villam Merelli (XIIIe siècle, Cartulaire de l’archevêché de Tours, charte 313), Villemereau (XIVe siècle, Cartulaire de l’archevêché de Tours, charte 183), Vilmoreau (1502, acte Laval/Tours), Villemereau (1536, Archives 37, C634), Vilmereau (XVIIe siècle, Archives 37, C651), Villemerault (vers 1740, Archives 37, C633, Etat du domaine d’Amboise); Vilmereau (XVIIIe siècle, Carte de Cassini), Vilemereau (1798, Archives 37, 1Q465, Biens nationaux), Villemereau (1817, Cadastre), Villemereau (1962, Cadastre), Villemereau (2014, Carte IGN).
Ce fief relevait du château d'Amboise. Au IXe siècle, il appartenait à l'église de Tours; en 1386, à Jean Baudet; en 1462, à Jean Gaudin; en 1474, à Thomas de Saint-Paul; en 1485, à Robert Hodan; en 1503, à Nicole Gaudin; en 1523, à Philibert Babou; en 1549, à Antoine Bohier; en 1559, à Michel Bouillon; en 1570, à Guillaume Barthélemy, contrôleur des finances de Bretagne; en 1742, à Claude Lefebvre de la Falluère. Il fut vendu comme bien national le 9 floréal an VI (28 avril 1798).
Dans ce lieu, il avait aussi un moulin banal à blé en 1759.
Historique du nom: Le Moulin de Vilmereau (1759, acte Regnard/Vernou-sur-Brenne), Le Moulin (1794, Archives nationales, F20/291), Le Moulin de Villemereau (1798, Archives 37, 1Q466, Biens nationaux), Le moulin de Vilmereau (1846, acte Faucheux/Vouvray), Le Moulin de Villemereau (1852, DDAF-37, Bassin de la Loire, ruisseau de Cousse, dossier 10bis, moulin 4).

Bossay-sur-Claise - Villejésus

Historique du nom: Villa Jhesu (1366), Ville Jésus (XVIIIe siècle, Carte de Cassini), Villejesus (1813, Cadastre), Villejésus (1814, Décret impérial, Archives nationales), Villejésus (1820, Carte de l'état-major), Villejesus (1962, Cadastre), Villejésus (2013, Carte IGN).
Ce fut une commanderie de l'ordre de Malte. Au XVIe siècle, elle était annexée à celle du Blison. La chapelle de la commanderie, placée sous le vocable de saint Jean, était située près du chemin de Preuilly à Tournon. Elle fut détruite en 1793. Un cimetière en dépendait. Il existait dans le même lieu une maladrerie qui fut réunie, par lettres patentes du 11 juillet 1698, à l'Hôtel-Dieu de Tours. Le commandeur possédait divers biens et des rentes dans la ville de La Haye (Descartes), au XVIe siècle. Un étang dépendant de la commanderie fut asséché en 1791.
Jean de Pleneau était commandeur de Villejésus, en 1366; Louis de Vieux, en 1597; Lancelot de Chouppes, en 1666; Philippe de Choisy, en 1724; Léon Lingier de Saint-Sulpice, en 1788.
Ce lieu a fait partie de l'ancienne commune de Saint-Michel-du-Bois.

La Roche-Clermault - Villegron

Historique du nom: Villaigron (1640, Archives 37, G10), Villegron (1748, acte Frapin/Chinon), Villegron (1764, Archives 37, G10), Villaigron (XVIIIe siècle, Carte de Cassini), Villégron (Décret du 24 juin 1792 de la Convention nationale, arrêté du district de Chinon du 14 décembre 1792, Archives 37, L), Villegron (1794, Archives 37, 1Q125, Biens nationaux), Villegron (1820, Carte de l'état-major), Villegron (1837, Cadastre), Villegron (1957, Cadastre), Villégron (2013, Carte IGN). Ce lieu a fait partie de l'ancienne commune de Parilly.
Ce fief relevait de La Roche-Clermault, à foi et hommage simple, un épervier garni et une paire d'éperons dorés, à muance de seigneur. En 1764, il appartenait à N. de la Noue de Vair; en 1789, à N. Poirier de Clisson.