Saint-Antoine-du-Rocher - La Borde

Ce domaine a porté les noms de: La Borde (1748 et 1776), Borde de Ruën ou Borde de Rouen (XVIIIe siècle), La Borde Brouin (XVIIIe siècle, carte de Cassini), La Borde (1828, cadastre), La Borde (1845), Château de la Borde (1933, cadastre).
Cet ancien fief relevait du Grand-Réchaussé à foi et hommage simple et cinq sols de service. En 1464, Étienne Cormier, seigneur de la Borde, légua, à la cure de Saint-Antoine-du-Rocher, une rente assise sur ce domaine. Guillaume de Moraines était seigneur de la même terre en 1551. Après lui, on trouve: Jehan Besnard, 1582; Jérôme Drouin, 1600; Anne Goury, 1601; Charles Drouin, 1634, 1666. En 1774, François Bachot de Lébat vendit le fief à Denis-François Brousse de Gersigny, écuyer, greffier en chef au bureau des finances de Tours, qui rendit aveu pour cette terre le 7 juin 1776. Ce dernier mourut vers 1785. Le fief passa ensuite au vicomte Jean-Paul-Alexandre de Martel, capitaine de cavalerie, chevalier de Saint-Louis, lieutenant des maréchaux de France, juge du Point d'honneur.
En 1858, le château appartenait à la famille Hart.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire