Luynes - Négron

Ce domaine a porté les noms de: Hebergamentum de Negron, in parochia Sanctae Genovefe de Mailleyo (1334, Martyrologium Sancti Juliani, charte de l’abbaye Saint-Julien de Tours), Négron (XVe et XVIe siècle, Archives départementales), Négron (1639, rôle des fiefs de Touraine, rôle de Maillé), Négron (1673, Archives départementales), Négron (1754 et 1771, actes notariés), Négron (1782, Archives départementales), Négron (1785, Archives communales de Luynes, plan terrier), Négron (1783 et 1788, actes notariés), Négron (XVIIIe siècle, carte de Cassini), Négron (1811, cadastre), Négron (1882, acte notarié), Négron (1958, cadastre), Négron (1958, carte IGN).
Cet ancien fief relevait de Bréhémont, à foi et hommage simple et un denier de service annuel. En 1334, il appartenait à Pierre et Jean de Launay, frères, qui donnèrent à l'abbaye de Saint-Julien dix sols de rente sur leur domaine; aux XVe et XVIe siècles, à la famille de Coutances. Le 30 décembre 1754, Louise-Marie-Jeanne-Perpétue Le Boucher de Martigny le vendit à François Mangeant, maître chirurgien. Elle l'avait eu, par héritage, de son père, Louis-Auguste Le Boucher. En 1788, il était aux mains de Joseph Malitourne, qui rendit aveu à Bréhémont le 2 avril.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire