Pernay - Rudanay

Ce domaine a porté les noms de: Rudannée (1687, acte notarié), Rudanais (1722, acte notarié), Rudannais (1748, acte notarié), Rudané (XVIIIe siècle, carte de Cassini), Rudannai (1806, acte notarié), Rudanay (XXe siècle, carte IGN).
Au XVIIIe siècle, il était planté de vignes et dépendait de la terre de L'Hérissaudière, paroisse de Sainte-Geneviève de Luynes. Au XIXe siècle, il a appartenu à Édouard-Gatian de Clérembault, auteur, en 1812, du livre: Tours qui disparait.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire