Thilouze - La Ripaudière

Ce domaine a porté les noms de: Ad Laupaudere (début XIIIe siècle, Cartulaire de l’archevêché de Tours), La Ripaudière (XIVe siècle, Cartulaire de l’archevêché de Tours), La Ripauldière (1524, 1530, 1531, 1534 et 1542, Archives communales de Thilouze), La Rypauldière (1558, Archives communales de Thilouze), La Ripauldière (1565, 1566, 1579, 1601, 1609, 1623 et 1638, Archives communales de Thilouze), La Ripaudière (1639, Rôle des fiefs de Touraine, rôle de Montbazon), La Ripaudière (1660, Archives communales de Benais), La Ripaudière (1697, 1702 et 1703, Archives communales de Thilouze), La Ripaudière (1737, Archives départementales), La Ripaudière (1773, Archives communales de Thilouze), La Ripaudière (1774 et 1795, actes notariés), La Ripaudière, 1814 et 1950, Cadastre).
Au XIVe siècle, cet ancien fief relevait de l'archevêché de Tours, à foi et hommage lige. Par la suite, il releva du château de Montbazon. En 1639, il valait 50 livres.
Vers 1300, il appartenait à Étienne Gerbault; vers 1313, à Guillaume Martin et à Colas Gerbault; vers 1450, à Jehan Croisilleau et à Jehan Halleau; en 1524, à Claude Guérin, dame de la Ripaudière; en 1530, à Jehan Darmoyen; en 1546, à Charles Darmoyen, écuyer; en 1579, à François Darmoyen, écuyer; en 1601, à René Darmoyen, écuyer; en 1638-1660, à Charles Darmoyen, écuyer; en 1697, à Guy des Bouquières, bourgeois de Paris, décédé en 1702, âgé de 61 ans; en 1703, à Michel Alain; en 1737, à Gilles Anguille des Ruaux; en 1773, à Pierre Lasvernhes, trésorier des Ponts et chaussées de la généralité de Tours.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire