Azay-sur-Cher - Le Vivier

Ce domaine s'est appelé: Meginacum et Magniacum (1127, charte de Foulques, comte d'Anjou), Capella Pissonnelli (XIIe siècle), Pesseoison (1706), Pisseoison (XVIIIe siècle, Carte de Cassini), Pisse-Oison (1820, Carte de l’État-major), Les Viviers (1826, Cadastre), Le Vivier (1960, Cadastre).
Au XIIe siècle, il y existait une chapelle qui était desservie par deux prêtres, dont l'un se nommait Jousseaume. En 1125, Foulques, comte d'Anjou, donna à ce dernier la terre du Grais pour y bâtir un prieuré. Pisse-Oison relevait de la châtellenie d'Azay.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire