Lémeré - Le Perron

Ce lieu s'est appelé Le Perron (XVIIIe siècle, carte de Cassini), La ferme du Perron (1811, acte notarié), Le Perron (1836 et 1958, cadastre).
Cette ferme dépendait jadis du château de la Noblaye. Elle appartint pendant plus de deux siècles et demi à la famille Sanglier. Jean-Jacques Sanglier laissa trois filles et un garçon qui vendirent, en novembre 1810, Le Perron (parmi d'autres domaines) à Hippolyte Collineau, de Richelieu. Celui-ci le revendit, le 5 février 1811, à Augustion Mestayer, de la Rancheraie à Lièze. Ce dernier, avec sa femme, fit une donation partage à ses enfants, le 18 février 1830: Henri eut La Noblaye, Charles-Louis Saumuret et Frédéric reçut la ferme du Perron. Mais quand celui-ci, avec son fils racheta Saumuret des enfants de Charles-Louis, le 19 novembre 1860, ils sont dits habitant le "château du Perron". Il est possible que se soit après le partage de 1830, que Frédéric Mestayer agrandit les bâtiments du Perron pour lui donner l'aspect d'un château et construisit la chapelle (en 1839).
En 1921, les époux Blanchard-Martineau achetèrent La Noblaye, Le Perron et divers autres bien qui furent divisés en 1950 entre leurs trois enfants. C'est André Blanchard qui eut Le Perron.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire