Loches - Mauvière

Ce lieu s'est appelé: Mauvières (1358, cartulaire de l’archevêché de Tours), Maunières (1430), Maunière (1606), La Mauvière (1619, acte notarié), Mauvières (XVIIe siècle, Archives départementales), Mauvière (XVIIIe siècle, carte de Cassini), Mauvières (1810, acte notarié), Mauvière (1826, cadastre), La tour de la Mauvière (1920, acte notarié), Mauvières (1962, cadastre), Mauvière (carte IGN).
Cet ancien fief relevait du château de Loches à foi et hommage lige et 20 jours de garde. Dans la première moitié du XIe siècle il était possédé par Archambaud de Busançais, qui le donna en dol, avec d'autres domaines, à Lisois, sénéchal du comte d'Anjou. En 1430, il appartenait à Fiacre de Sigogné; en 1513, à Michel de Sigogné; en 1530, à Jeanne de Thaix; en 1570, à Georges de Sigogné; en 1574, à Jean Gigault de Bellefonds, par suite de son mariage avec Claude de Grellet, veuve du précédent; en 1590, à Jean Gigault, écuyer du duc d'Alençon; en 1618, à René Gigault; en 1627, à Honorat de Baraudin; en 1636, à Claude de Baraudin; en 1661, à Louis et Honorat de Baraudin; en 1739, à Louis de Baraudin, lieutenant du roi à Loches; en 1759, à Louis-Honorat de Baraudin; en 1786, à Bernard, comte de Chambray, par suite de son mariage avec Jeanne-Louise-Charlotte de Baraudin.
On voit, à Mauvière, une tour qui paraît avoir été bâtie au XVe siècle. D'après la tradition, elle communiquait, par un souterrain, avec le château de Loches.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire