Saint-Germain-sur-Vienne - Le Petit-Thouars

Ce domaine a porté les noms de: Touairs (1314, cartulaire de l’archevêché de Tours), Le Petit Thouars (1636), Thouares (1639), Thouars (XVIIIe siècle, carte de Cassini), Château du Petit Thouars (1837 et 1953, cadastre).
Cet ancien fief relevait du château de Chinon. En 1563, il appartenait à Claude Bouthillier; en 1591, à Gabriel Prévost; en 1619, à Denis Bouthillier, avocat au parlement; en 1620, à Claude Bouthillier, conseiller d’État, et à François Coustureau, maître ordinaire de la chambre des comptes, qui le vendirent à Mexme Gallet. Le 12 juillet 1636, il fut acheté par Georges Aubert, capitaine au régiment de Colloredo, puis exempt des gardes du corps du roi, décédé en 1648.
Georges Aubert eut deux fils: Louis, enseigne colonel au régiment de Picardie, mort en 1665, et Georges Aubert, deuxième du nom, chevalier, seigneur de Saint-Germain-sur-Vienne et du Petit-Thouars, lieutenant de la grande fauconnerie de France, marié en premières noces à Jeanne-Esther-Philiberte de Roche, et en secondes noces à Julie-Catherine de la Haye.
Georges Aubert II mourut en 1720, en laissant plusieurs enfants, entre autres Georges III, qui suit, et Jean-Baptise-Auguste, seigneur de Rassay, lieutenant-colonel du régiment de Vaubécourt.
Georges Aubert III, chevalier, seigneur du Petit-Thouars, de Saint-Germain et de la Forestrie, major du régiment de Brest, lieutenant du roi dans les villes, châteaux et pays de Saumur et Haut-Anjou, mourut en 1762. En 1723, il avait épousé Hyacinthe-Céleste Blondé de Messémé, dont il eut plusieurs enfants, entre autres: Louis-Henri-Georges, seigneur du Petit-Thouars, maréchal des camps et armées du roi, lieutenant des maréchaux de France, chevalier de Saint-Louis, décédé à Tours en 1794; Louis-Antoine; Antoine-Augustin-Anne-Joseph; Marie-Madeleine-Susanne, chanoinesse du chapitre noble de Salle-en-Beaujolais.
En 1874, on a découvert, au château du Petit-Thouars, des sépultures et des restes de constructions gallo-romaines.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire