Savonnières - Les Touches

Ce domaine s'est appelé: Les Touches (1751, acte notarié), Les Touches (XVIIIe siècle, Archives d'Indre-et-Loire), Les Touches (1798, acte notarié), Les Touches (1807, cadastre), Le château des Touches (1853, acte notarié), Les Touches (1955, cadastre).
Cet ancien fief s'étendait sur la paroisse de Ballan et relevait de la seigneurie des Basses-Varennes et du fief de Saint-Médard. En 1532, il appartenait à Bernard Fortin, président de la chambre des Comptes de Bretagne; en 1653, à Olivier Voisin, trésorier des turcies et levées. Il passa ensuite à la famille de Colbert-Croissy, puis à Françoise Sellier, veuve de Philippe-Édouard Roullier. En 1775, celle-ci vendit les Touches à Joseph Cartier, qui eut pour successeurs N. Courtois, David-François, comte de Madrid de Montaigle, et Alfred Mame, qui l'acheta le 15 avril 1841. En 1848, le domaine fut vendu au marquis de Tressan, et quelques années après au comte Adolphe Thibaudeau. Après la mort de ce dernier, le domaine fut racheté par Alfred Mame. La contenance totale du domaine était, à cette époque, de 40 hectares. Le parc fut dessiné par Eugène Bülher. Le château a été bâti dans les premières années du XVIIe siècle. On attribue cette construction, sans en avoir une preuve certaine, à Maximilien de Béthune, duc de Sully. Il y existait une chapelle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire