Veigné - La Championnière

Ce domaine s'est appelé: La Championnière (1583), La Championnière (1639, rôle des fiefs de Touraine, rôle de Montbazon), La Champronnière (XVIIIe siècle, carte de Cassini), La Championière (1796, Biens nationaux), La Championière (1824, cadastre), La Championnière (1844 et 1864, actes), La Championière (1958, cadastre), La Championnière (carte IGN).
Cet ancien fief relevait de la Carte-Ballan, à foi et hommage simple, et, pour une partie, du château de Montbazon. Guillaume Odart, chevalier, fils de Guyon Odart, chevalier, seigneur de Champ-d'Oiseau, a possédé ce domaine. Il mourut en 1450. Vers 1460, Jean Odart, chevalier, seigneur de Champ-d'Oiseau et de la Varenne, conseiller et chambellan du roi, héritier de Guillaume Odart, vendit la Championnière, au prix de 1.000 livres, à Gervais Goyet, écuyer, seigneur de la Raturière. Jean Goyet, écuyer, était propriétaire du même fief en 1576. Après lui, on trouve: Jean Goyet, écuyer, 1612; François Goyet, écuyer, 1692; Jean Guimier, seigneur de la Joumeraie, fourrier des logis du roi, mort avant 1699; Madeleine-Françoise et Madeleine Bretel, dames de la Championnière, en partie, en 1705; Jean Guimier, officier du roi, cité dans un acte du 21 avril 1720; Jean-Martin Guimier, officier de la Monnaie de Tours, 1751-1756; Nicolas Bunault de Rigny, chevalier, seigneur de la Grand-Maison, chevalier de Saint-Louis. Il comparut, en 1789, à l'assemblée de la noblesse de Touraine. La Championnière passa ensuite dans la maison de Rohan, sur laquelle elle fut vendue nationalement le 21 messidor an IV (9 juillet 1796).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire