Semblançay - Dolbeau

Ce domaine s'est appelé: Dolbeau (1639, rôle des fiefs de Touraine, rôle de Maillé), Dolbeau (1709 et 1747, actes), Dolbeau (1751 et 1783), Dolbeau (XVIIIe siècle, carte de Cassini), Dolbeau (1827 et 1937, cadastre).
Cet ancien fief, sans justice, relevait de la baronnie de Semblançay. En 1532, il appartenait à Jacques de Prilly; en 1628, à Michel Nobilleau; en 1639, à Louis de la Forge, avocat à Tours; en 1764, à Pierre-Claude Lenoir, bourgeois de Tours, qui le vendit à François-Pierre Martel, écuyer, seigneur de Magesse et de Saint-Antoine, au Canada, d'Esvres et d'Orsay, en Touraine, officier au régiment de Berry, Languedoc et Sarre, lieutenant des maréchaux de France, à Loudun. François-Pierre Martle mourut à Semblançay en 1780, sans laisser d'enfants de son mariage avec Marie-Françoise-Jacques Daen. Ses héritiers, le 30 décembre 1780, vendirent Dolbeau à Joseph-Antoine Artis de Thiezac, marié à Marie-Charlotte Martel de Gaillon, fille de Jean-Baptiste-Grégoire Martel de Contrecœur, seigneur de Magesse, conseiller au Parlement de Bordeaux et secrétaire du roi, et de Anne-Marie Gauvereau.
En 1846, Alfred de Vigny fut reçu au château par sa cousine, Alexandrine du Plessis.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire