Sepmes - La Roche-Ploquin

Ce domaine s'est appelé: La Roche Peloquin (1417), La Roche Ploquin (1558), La Roche Pelocquain (1639), La Roche Ploquin (XVIIIe siècle, carte de Cassini), Château de la Roche Ploquin (1833, cadastre) et La Roche Ploquin (1945, cadastre).
Cet ancien fief relevait de Sainte-Maure. Vers 1088, Oggisius, chantre de Saint-Hilaire de Poitiers, donna à l'abbaye de Noyers un terrain situé à Bomet et la dîme qu'il possédait à La Roche-Ploquin.
En 1417, La Roche-Ploquin appartenait à Quentin de Betz qui rendit hommage au seigneur de Sainte-Maure le 22 mai; en 1420, à Jean de Betz, chevalier; en 1446, à un autre Jean de Betz; en 1516, à Guyart L'Huissier; en 1545, à Joachim L'Huissier; en 1568, à Antoine L'Huissier; en 1573, à Joachim L'Huissier; en 1592, à Charles du Puy, écuyer; en 1618, à Émery du Puy; en 1646, à Charles du Puy; en 1715, à René-Charles du Puy, marié en premières noces à Marie de la Godrie, et en secondes, à Louise Solis, fille de Charles Solis, bailli de Ligueil, et de Anne Dupuy; en 1789, à Claude-Charles Coliette de Lescanville, lieutenant-colonel d'infanterie, chevalier de Saint-Louis.
Le château a été reconstruit au XVIIIe siècle en utilisant des éléments de l'ancien édifice datant des XIIIe et XVe siècles. De 1829 à 1952, il est la propriété de la famille de Poix.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire