Ligré - Les Roches-Saint-Paul

Ce hameau s'est appelé: Locus de Rupibus Sancti Pauli (XIIe siècle), Priori de Ruppibus Sancti Pauli (XIVe siècle, pouillé de Tours), Les Roches-Saint-Paul (XVIIIe siècle, carte de Cassini), Château des Roches (1794, Biens nationaux), Château des Roches (1836, cadastre), Les Roches-Saint-Paul (1957, cadastre).
L'ancien prieuré dépendait de l'abbaye bénédictine de Cormery. Le nom de cette localité en mentionnée dans une charte du XIIe siècle concernant un don fait à l'abbaye de Turpenay. Ce prieuré était un fief relevant du château de Chinon.
En 1231, Juhel, archevêque de Tours, renonça au droit de gîte qu'il prétendait avoir dans le prieuré des Roches-Saint-Paul.
Le 21 août 1767, une ordonnance de l'archevêque de Tours, supprima ce prieuré et le réunit au collège de Chinon. Des lettres patentes de février 1768 confirmèrent cette décision et furent enregistrées en parlement le 18 juin 1768.
Eustache du Bellay était prieur des Roches-Saint-Paul en 1550; Germain Prevost, en 1666; Jacques-Athanase de Gouey, en 1692; René Billot, en 1696; Georges-Gabriel Ginelouet, chanoine de l'église d'Angers, en 1754.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire