Ligueil - La Tourmellière

Ce domaine a porté les noms de: La Trumellière (1495), La Tournelière (1639, rôle des fiefs de Touraine, rôle de Ligueil), La Turmellière ou La Tourmellière (XVIIe siècle), La Turmellière (1752), La Turmellière (XVIIIe siècle, carte de Cassini), La Turmellière (1794, Biens nationaux), La Tourmellière (1832 et 1950, cadastre), Château de La Tourmellière (XXe siècle, carte IGN).
Cet ancien fief relevait de la baronnie de Ligueil. En 1468, il appartenait à Guillaume Bron, archer de la garde du corps du roi; en 1580, à André le Noir, écuyer, marié à Marguerite Grapignard; en 1600, à Gilbert Seguin, lieutenant du bailli de Touraine, à Loches; en 1631, à Jean Morin; en 1671, à Bernard de Saint-Jean, baron de Pointis, lieutenant général des armées du Roi; en 1681, à Hugues de Saint-Jean, seigneur de Pointis; en 1681, à Louis Gatian, conseiller au présidial de Tours, qui le vendit, le 23 février 1715, pour 17700 livres, à Joseph Bodin, seigneur des Joubardières. Ce fief passa ensuite à Jean-Jacques Ours de Quinemont (1736); Joseph Bodin de la Joubardière (1740); Mathieu-Édouard Couet, lieutenant colonel de cavalerie, émigré (1752).
Le château est reconstruit au XIXe siècle par un membre de la famille Mesnet-de-la-Cour.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire