Souvigny-de-Touraine - Le Feuillet

Ce domaine s'est appelé: Le Feuillet (1328, Archives départementales), Le Fueillet (1536, Archives départementales), Le Feullet (1543, Archives communales d’Amboise), Le Feuillet (1631, Archives départementales), Le Fueillet (1639, rôle des fiefs de Touraine, rôle d’Amboise), Le Feuillet (1642, Archives départementales), Le Feuillet (1655, Archives communales d’Amboise), Le Feuillet (1584, Archives communales d’Amboise), Le Feuillet (1682, Archives départementales), Melun Feuillet (XVIIIe siècle, Archives départementales), Le Feuillet (1713, Archives communales d’Amboise), Le Feuillet (vers 1740, Archives départementales, état du domaine d’Amboise), Le Feuillet (1744, Archives départementales), Le Feuillet (vers 1775, Archives départementales), Feuillet (XVIIIe siècle, carte de Cassini), Le Feuillet (1795, Archives départementales, Biens nationaux), Le Feuillet (1809 et 1939, cadastre).
C'était un fief. Sa circonscription féodale s'étendait dans les paroisses de Souvigny et de Saint-Règle. Il relevait du château d'Amboise et, pour une partie, de Montrichard. Vers 1653, il fut érigé en vicomté en faveur de François de la Motte-Villebret.
Ce fief appartenait:
  • en 1379, à N. de Chalence.
  • en 1464, à Michel de Chastenet.
  • en 1500, à Adrien de Chastenet.
  • en 1513, à Jeanne de Chastenet, veuve de Jean Moreau et héritière d'Adrien de Chastenet, son frère.
  • en 1523, à François de Mons, chevalier.
  • en 1567, à Jean Moreau.
  • en 1584, à Jacques Moreau, chevalier.
  • en 1620, à Jean-Baptiste de la Motte-Villebret.
  • en 1622, à François de la Motte-d'Aspremont, chevalier, enseigne au régiment de Normandie
  • en 1653, à François de la Motte-Villebret, fils du précédent, chevalier, seigneur d’Apremont, gentilhomme de la chambre du Roi, lieutenant au régiment de ses gardes.
  • en 1675, à Charles de la Motte-Villebret.
  • en 1713, à Jean-René Le Roy, écuyer, gentilhomme ordinairement servant du Roi.
  • en 1744, Louis de Conflans, marquis d'Armentières.
Le 21 février 1707, Louis de la Motte-Villebret vendit Le Feuillet à Jean-René le Roy. Ce domaine passa ensuite à Jean Bouteroue d'Aubigny, puis à Louis de Conflans, marquis d'Armentières, maréchal de France. En 1764, il fut uni à la baronnie d'Amboise.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire