Bréhémont - Bray

Ce domaine s'est appelé: Bray (1556, Archives départementales), Bray (1626, 1630 et 1636, Archives communales de Bréhémont), Bray (1637, Archives communales de Bréhémont), Bray (1639, rôle des fiefs de Touraine, rôle de Chinon), Bré 1648, Archives départementales de Bréhémont), L’Hereau de Bré (1654, acte notarié), Bray (1654, acte notarié), Bray (1665, 1677 et 1682, Archives communales de Bréhémont), Brais (1688, acte notarié), Bré (1690, Archives communales de Bréhémont), Bray (1693, Archives communales de Bréhémont, inhumation), Bré (1694, Archives communales de Bréhémont), Bré (1700, Archives communales de Lignières-de-Touraine), Bray (1715, acte notarié), Bré (1719, Archives communales de Bréhémont), Bré (1740, acte notarié), Bray (1744, Archives communales de Bréhémont), L’Hereau de Bray (1746, acte notarié), Bray (1748, Archives départementales), Bray (1758 et 1767, Archives communales de Rigny-Ussé), Bray (1768, 1770, 1771 et1778, actes notariés), Bré (XVIIIe siècle, carte de Cassini), Bré (1799, acte notarié), Bray (1813, cadastre), Bray (1853 et 1861, actes notariés), Bray (1940, cadastre).
Cet ancien fief, valant 10 livres en 1639, relevait de la baronnie de Rillé. En 1554, Jean Pyballeau, marchand, l'acheta, ainsi que le fief du Petit-Bray, situé dans la paroisse de Rillé. En 1555, le même domaine appartenait à François du Raynier; en 1630, à René Marquis; en 1637, à un autre René Marquis; en 1665, à Charles Marquis, décédé en 1693; en 1694, à Louis-Claude Marquis de Bré; en 1700, à Charles Marquis; en 1719, à Pierre Pallu, seigneur de Bré, bourgeois de Tours, enseveli, à l'âge de 85 ans, le 14 juillet 1744, en présence de ses enfants, Urbain et Pierre Pallu; en 1758, à Louis-François Le Royer de la Sauvagère, seigneur de Bray et d'Artezé, chevalier de Saint-Louis, capitaine au corps royal d'artillerie et du génie, directeur en chef pour le génie à Carentan.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire