Cérelles - Châtenay

Ce domaine a porté les noms de: Castanetus (903, Actes de Charles III le Simple), Castanetum (945, Archives départementales), De Castaneto (1231, cartulaire de l’archevêché de Tours), Manerium novum de Châtenayo (1296, Archives départementales, Charte de l’abbaye de Saint-Julien), Chastenay (1471, Archives départementales), Chastenay (1747 et 1751, actes notariés), Chatenay (1757, Archives départementales), Le Châtenay (XVIIIe siècle, carte de Cassini), Châtenay (1791, Archives départementales, Biens nationaux), Châtenay (1794 et 1795, actes notariés), Châtenay (1828 et 1935, cadastre).
Cet ancien fief relevait du château de Tours, à foi et hommage simple. Il a été possédé, dès le Xe siècle, par l'abbaye de Saint-Julien, à laquelle il fut donné par l'archevêque de Tours Théotolon. Comme propriétaire de ce domaine, l'abbaye prétendait jouir des droits honorifiques dans l'église de Cérelles, droits qui lui étaient contestés par le seigneur de La Bédouère. Il y eut, à ce sujet, en 1668, une sentence arbitrale qui donna gain de cause à ce dernier. Le fief de Châtenay était attaché à l'office claustral de chambrier de Saint-Julien. Une chapelle y existait en 1726-1755.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire