Noizay - La Rochère

Cet endroit a porté les noms de: Hébergement et prévôté de la Rochière ou Basse-Roche (XIVe siècle) et Rochère (XVIIIe siècle, carte de Cassini).
Cet ancien fief, avec prévôté, relevait de Rochecorbon et, antérieurement, de la baronnie de Vernou, à foi et hommage lige, et 33 sols 4 deniers de devoir à muance de seigneur. Au XVIIIe siècle, il était annexé à la châtellenie des Haut et Bas-Pocé. En 1335, il appartenait à Jean de Chaumont qui rendit aveu à l'archevêque de Tours.
Par la suite, La Rochère a appartenu à:
  • Guyomard de Villebranche (en 1389) qui avait épousé Philippe, fille de Jean de Chaumont
  • Robert de Villebranche, seigneur de Bray, d'Orfeuil et de Launay (en 1400)
  • Jean de Villebranche (en 1449)
  • Alix d’Érian, écuyer, marié à Jeanne de Villebranche, fille du précédent (en 1450)
  • Charles d’Érian qui épousa Philiberte, fille de Guillaume du Pont, écuyer, seigneur de la Guespière
Philiberte du Pont mourut le 26 janvier 1485 et fut inhumée devant l'autel de la chapelle de saint Blaise, dans l'église de Noizay. Charles d’Érian épousa, en secondes noces, le 16 avril 1486, Antoinette Richard. De ce mariage naquirent une fille, Marguerite, qui fut mariée à Guillaume le Breton, écuyer, et Thomas qui fut seigneur de La Rochère.
Pierre d’Érian, seigneur de La Rochère, fils de Thomas, mourut le 9 octobre 1550, laissant de son mariage avec Anne Guiet, une fille, Françoise, qui épousa, en premières noces, en 1558, Claude de Marolles, écuyer, et, en secondes noces, en 1569, Nicolas Papillon, chevalier, seigneur de Vauberault.
Louis de Marolles, fils de Claude de Marolles et de Françoise d’Érian, fut seigneur de La Rochère (1569) qui passa ensuite à Claude de Marolles, maréchal des camps et armées du roi, décédé le 8 décembre 1633, puis à Louis de Marolles, mort le 1er mars 1651.
En 1738, le même fief était possédé par la famille de Cop. En 1765, Jean de Cop était seigneur de La Rochère.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire