Chinon - Le Plessis-Gerbault

Au XVIIIe siècle, ce lieu s'appelait Le Plessis sur la carte de Cassini. Dans certains textes, ce domaine porte le nom d'Herbault. Il se trouvait sur le territoire de l'ancienne paroisse de Parilly.
Cet ancien fief relevait de Cravant à foi et hommage lige. En 1554, il appartenait à Jean Pommier, écuyer; en 1689, à Philippe Dreux, deuxième du nom, né le 6 juin 1610, lieutenant général de Chinon (1631) (A noter qu'il fut l'un des juges qui condamna le curé de Loundun, Urbain Grandier, au bûcher, en 1634), président au siège royal de Chinon (1648), mariée à Anne Le Clerc, il mourut le 9 mars 1683; en 1663, Philippe Dreux, troisième du nom, écuyer, conseiller au grand conseil (1662), maître des requêtes ordinaires de l'hôtel du roi (1689), marié, le 26 mars 1664, à Anne-Françoise-Catherine de Sainctot, fille de Nicolas de Saintctot, il mourut en juin 1709; en 1764, à la famille d'Arcemale.
Par la suite, Le Plessis a appartenu à Pierre Herbelin, commissaire des guerres et administrateur du district de Chinon. Il y décéda le 4 décembre 1820.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire