Restigné - Brûlon

Ce domaine s'est appelé: Brullum (1100, chapitre de  Saint-Martin de Tours), Bruslon (1579, Archives communales de Benais), Bruslon (1595, Archives communales de Restigné), Le fief de Bruslon (1639, rôle des fiefs de Touraine, rôle de Chinon), Brûlon (1830 et 1936, cadastre), Brûlon (1962, carte IGN).
Cet ancien fief relevait de la châtellenie de Benais. En 1579, il appartenait à Louis de Dampierre, écuyer; en 1590, à Anne de Lournay, veuve de Louis de Dampierre; en 1595, à Antoine de Savonnières, seigneur de la Gaillardière et de Bruslon, mariée à Anne de Lournay, décédée le 16 mai 1618; en 1610, à Mathieu de Guiot, écuyer, seigneur de Montaigu et de Brûlon, marié à Julienne de Dampierre; en 1618, à Charles de Savonnières; en 1654, à Nicolas de Savonnières; en 1702, à Anne de Savonnières, dame de Brûlon, alors âgée de 66 ans.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire