Montlouis-sur-Loire - La Miltière

Ce domaine s'est appelé: La Milletière (1575, Archives nationales), La Milletière (XVIIe siècle, Archives départementales), La Miltière (1751, 1752 et 1765, actes notariés), La Miltière (1765, Archives départementales), La Milletière ou La Miltière (XVIIIe siècle, Archives départementales), La Milletière (XVIIIe siècle, carte de Cassini) ; La Milletière (1792, Archives départementales, Biens nationaux), La Miltière (1813, cadastre), La Miltière (1863, acte notarié), La Miltière (1963, cadastre).
Ce domaine a porté les noms de: Le Chêne ou Le Fief-Pellu (XVIIe siècle) et La Milletière (XVIIIe siècle, carte de Cassini).
C'est un ancien fief relevant du Plessis-lès-Tours et, pour une partie, du château d'Amboise. Vers 1566, Martin Conseil, écuyer, seigneur du fief Pellu, le vendit à Marie Gandin, veuve de Philibert Babou. Le 24 mars 1629, Jeanne Hennequin, femme de Gilbert Filhet de la Curée, l'acheta aux héritiers de Saladin d'Anglure. Ce domaine a fait partie du marquisat de La Bourdaisière, érigé en juin 1717, en faveur de Philippe de Courcillon, marquis de Dangeau. A la fin du XVIIIe siècle, la fabrique de Saint-Martin de Tours possédait une closerie située dans ce village et portant aussi le nom de La Miltière.
En 1813, le propriétaire du manoir était un ancien régisseur de Chanteloup (Amboise), J.-B. Martin-Chauveau.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire