Saint-Jean-Saint-Germain - La Guiffaudière

Historique du nom: La Guefaudière (1560, Archives nationales, P12), La Gueuffaudière (1575, Archives nationales, P13), La Guiffaudière (1606, Archives nationales, P13), La Gueffaudière (1639, Rôle des fiefs de Touraine, rôle de Loches), La Guiffaudiere (XVIIIe siècle, Carte de Cassini), La Guiffaudière (1820, Carte de l'état-major), La Guiffaudière (1826, Cadastre de Saint-Jean), La Guiffaudière (1960, Cadastre), La Guiffaudière (2013, Carte IGN).
Ce relevait du château de Loches, à foi et hommage lige. En 1319, il appartenait à Simone, veuve de Huguet Gueffault; en 1560, à Jean de Nouroy, écuyer, qui rendit hommage le 16 octobre; en 1575, à Anne de Nouroy, sœur et héritière de Jean de Nouroy, qui rendit hommage le 21 juillet; en 1606, à François de l’Estang, écuyer, seigneur de Quincy, Tinay, La Brosse, La Charpraie, Le Plessis Savary et La Guiffaudière, qui rendit hommage le 11 mai; en 1623, à Marguerite de Jussac, veuve de François de l’Estang; en 1644, à Louis de Bridieu, écuyer; en 1670, à Jacques Chaspoux de Verneuil; en 1677, à Marie-Madeleine Chaspoux, femme de Jean Bochard de Champigny, qui le vendit, le 10 juillet 1680, à Louis de Baraudin; en 1776, à Michel Robin, marchand, à Marie-Louise Gallicher, sa femme, et à Anne Lucas, veuve de Gilles Corset. Michel Robin rendit hommage au roi, pour ce fief, le 21 décembre 1776.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire